À la rencontre de Joan Miró


Ceci est la couleur de mes rêves


CC Flickr ghjiro
Paul Abirached guitare
Virgile Lefebvre saxophone soprano
Julia Gomez lecture

Créée en 2007, Ceci est la couleur de mes rêves est une pièce écrite pour saxophone soprano et guitare, co-écrite avec le saxophoniste Virgile Lefebvre.
A l’origine de ce projet, Paul Abirached a voulu livrer une lecture musicale du parcours créatif de Miró, depuis sa peinture des débuts, profondément ancrée dans la nature catalane, dans la réalité du détail, dans l’émerveillement, jusqu’à une peinture du rêve, poétique.
Tour à tour figuratives, abstraites, espiègles, drôles, parfois sombres, empreintes de tristesse et de nostalgie, ces pièces musicales se veulent le reflet d’un univers double, celui du jeu, de la couleur, animé par un alphabet de symboles, mais aussi celui de l’espace vide, du noir, habité par des figures fantômes, spectrales.
Les musiciens ont choisi d’ajouter une dimension littéraire à ce projet à travers une part méconnue du travail de Joan Miró : sa poésie. La comédienne espagnole Julia Gomez a alors rejoint le duo guitare saxophone soprano.
Le choix des poèmes s’est fait à partir de deux corpus de textes correspondants aux années 1936-1939 et 1945-1955.
La première période est celle des années où Miró vivait à Paris, prenant conscience dans sa solitude de la réalité accablante des événements relatifs à la guerre civile en Espagne.
Incapable de peindre, l’écriture poétique devient pour lui un substitut à la peinture.
Miró projettera l’envie d’éditer ces poèmes sous la forme d’un livre, ainsi qu’il l’indique dans des notes datant de 1938-1939 :
« reproduire des toiles avec des titres très poétiques. parallèle entre la poésie et la peinture, comme entre musique et peinture. intercaler dans ce livre eaux-fortes, lithographies, etc, et reproductions de plusieurs peintures poétiques. reproduire aussi une belle page d’astronomie. plutôt qu’une partition de musique de Wagner, reproduire une musique avec des notes qui suivent un rythme comme mes peintures. »

La seconde période est celle des Titres-Poémes.
Inspirés par sa poésie des années 30, ils sont comparables à une sorte d’accompagnement des tableaux.
De façon comparable à sa peinture, la poésie de Miró se présente comme une constellation d’images, de rythmes, sans logique apparente, pure résultante d’une création qui laisse libre court au flux de l’inconscient.
Les mots entrent en résonance avec les images qui se forment sur la toile, renforçant ainsi l’allusion poétique.
Là encore il est frappant de voir les parallèles établis entre peinture, poésie et musique qui participent du même processus créatif.

14 mars 2009 : Samedis musicaux de Pradès
20 novembre 2008 : Musée de la Chartreuse de Douai (exposition Joan Miró, la métaphore de l’objet)
25 avril 2008 : Festival Mucho Mas Mayo, Alliance Française de Cartagena
18 avril 2008 : Institut Français de Valencia
17 avril 2008 : Institut Français de Madrid
22 novembre 2007 : Musée des Beaux-arts de Nantes
4 novembre 2007 : Sept Lézards, Paris
21 juin 2007 : Institut Français de Madrid
3 juin 2007 : Sept Lézards, Paris
29 avril 2007 : Sept Lézards, Paris
ceci_est_la_couleur_de_mes_rêves.mp3 Ceci est la couleur de mes rêves  (7.87 Mo)

chiffres_constellations,_amoureux_d__une_femme.mp3 Chiffres, constellations, amoureux d’une femme  (7.55 Mo)

nature_morte_au_vieux_soulier.mp3 Nature morte aux vieux souliers  (6.08 Mo)

la_danseuse_espagnole.mp3 La danseuse espagnole  (3.83 Mo)

femme_et_oiseau_dans_la_nuit.mp3 Femme et oiseau dans la nuit  (6.62 Mo)


parc_güell.mp3 Parc Güell  (6.47 Mo)

le_carnaval_d___arlequin.mp3 Le carnaval d' Arlequin  (4.63 Mo)

montroig.mp3 Montroig  (9.25 Mo)

farce.mp3 Farce  (494 Ko)

le_village.mp3 Le village  (8.03 Mo)

Paul Abirached : guitare, composition
Virgile Lefebvre : saxophone soprano, composition
                                     enregistré aux 7 Lézards, Paris, le 3 juin 2007




Vidéo © Delphine Lévy
Affiche design © Zeina Abirached 

1 2 3



Newsletter
Spotify
Facebook
Rss
YouTube